• Changer mes façons de penser

    "Nous amenons toute pensée captive à l’obéissance au Christ.2 Corinthiens 10.5

    Je me souviens avoir pensé en lisant ce verset : "Comment puis-je arriver à faire ça ?" Cela me semblait au-dessus de mes forces. Toute pensée ? Mais j'avais cette certitude que Dieu ne nous demande jamais de faire quelque chose sans nous en donner aussi la capacité, si toutefois nous plaçons notre confiance en lui et comptons sur sa force.

    La vérité est que nous pouvons arriver à mettre nos pensées en phase avec celles de Christ si nous le voulons vraiment. Il nous faut de la détermination pour y parvenir, mais c'est possible parce que toutes choses sont possibles avec Dieu. Notre part est de lire et d'étudier la Parole et de la laisser pénétrer dans notre cœur. Le Saint-Esprit pourra alors nous rappeler la vérité de Dieu lorsque nous en aurons besoin.

    Au fil des ans, j'ai découvert ce que j'appelle des "pensées de puissance" basées sur la Parole de Dieu, qui m'aident à renouveler ma mentalité pour penser comme Dieu. Cette démarche m'a libérée d'une multitude de problèmes, comme des pensées et des attitudes négatives et dominées par la peur. Si vous réfléchissez à ce qui fait l'objet de vos pensées, vous découvrirez probablement, comme moi, que la racine de votre mauvaise humeur et de vos attitudes erronées se trouve là.

    Vous êtes le seul maître de vos pensées. Dieu nous a laissés libres et il ne va pas penser à notre place. Si nous sommes passifs, le diable se fera un plaisir de remplir notre esprit de bêtises. Mais si nous nous plongeons dans la Parole, Dieu nous montrera à quoi attacher nos pensées et il nous en donnera la force. C'est un choix que nous devons faire.

    Une pensée de puissance que nous pouvons faire nôtre pour triompher de toutes les attitudes négatives est celle-ci : "Je suis capable de faire face à tout ce qui se présente dans ma vie". Cette affirmation est basée sur Philippiens 4.13, qui dit : "Je puis tout par celui qui me fortifie". 
    Cette pensée renouvellera votre mentalité. Vous pourrez ainsi vaincre le découragement et persévérer lorsque la
    situation devient difficile.
     
    Joyce Meyer
    « LES PROMESSES DE DIEUQUE TA VOLONTE SOIT FAITE »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Novembre 2016 à 14:07

    Merci ma Gigi,

    venir sur ce blog me manquait. Et cette méditation que tu nos proposes, via Joyce Meyer me plait bien.

    Cela me parait bien en général, mais je me posais cette question  de quelqu'un à qui on propose un engagement, pour lequel il n'a pas le charisme. C'est déjà arrivé et il me semble qu'l faut méditer, discerner avec l'Esprit Saint le "pourquoi on veut s'engager et quel moyen on a"?

    Par ex:je voulais autrefois faire partie des équipes de funérailles (et il se trouve que je suis épouvantablement allergique à l'encens). Depuis je suis malade (fibromyalgie) et incapable de me lever le matin bon on pourrait me confier les célébrations d'après-midi!! mais chez nous ce n'est pas comme cela que a marche, on a une personne par semaine et puis ça n'enlevait pas le soucis de l'encens. Aller aux obsèques de quelqu'un peut s'avérer difficile je viens asperger le corps d'une main un mouchoir sur le nez de l'autre et je me sauve. De plus on sait que l'encens est dix fois plis cancérigène que le tabac!!

    Bon mais là je dévie, quand je me suis engagée auprès du Nid (mouvement de lutte conte la prostitution mais toujours dans le respect d ela personne prostituée) cela semblait répondre à une vielle interrogation: elles nous précèderont au Royaume des Cieux; ma cathéchiset que j'aimais beaucoup était engagée avec Guy Gilbert auprès des "loubards", lorsque je partais un travail pour 14h je croisais une femme toujours au même coin sur le bd, et je n'ai jamais eu le courage de m'arrêter,ni le temps -mais ça, ça se gère- et puis un jour une soeur que je connaissais bien me demande si je serai d'accord avec mon mari d'entrer au Nid! Dans me tête la réponse fut un oui fulgurant, mais j'ai longuement essayer de discerner ensuite... pour mon pari ce fut un non pour rencontrer le personnes sur leur lieu de travail: la rue. Mais Ok pour que j'y aille avec son "accompagnement dans l'esprit" et il est devenu membre amical et moi si je ne peux plus aller à la rue je reste toujours membre actif sur les papiers et la conviction que la personne est primordiale en dehors de ce qu'elle fait. Car elle n'est pas vraiment libre, même si beaucoup ont la foi et c'est ce qui les fait tenir avec ... l'alcool et la drogue ... car il y a souvent un chantage avec enfant!!

    Vous êtes le seul maître de vos pensées. Dieu nous a laissés libres et il ne va pas penser à notre place."

    Ceci m'a été conforté par un prêtre qui bien que mal apprécié par beaucoup de paroissiens m'a beaucoup aidée. Je l'aimais bien. Il nous a redit cela dans son homélie en précisant que même si l'église ou état, disait le contraire, il fallait essayer de discerner si vraiment en s'y opposant on ne restait pas plus fidèle à ce qu'on pensait vraiment. Notre pape aujourd'hui ne dit pas le contraire. 

    "Je suis capable de faire face à tout ce qui se présente dans ma vie" mais il faut di-e l'on soit capable physiquement de le faire, certains se sont casser la figure en ne le compressant pas!

    Mais je suis accompagnée au titre de la prière, par une religieuse qui me connaît bien. Je prie beaucoup pour elle, car elle a depuis peu les symptômes d'une maladie orpheline qui neurologiquement  la privera de tous se muscles. Elle a repoussé mon RV d'octobre, comment vais-je la retrouver??

    Merci mon amie de ce texte qui m'a permis de réfléchir à beaucoup de choses.

    Bonne fin de dimanche, je t'embrasse et t'envoie un beau rayon de soleil, que je ne pansais pas voir aujourd'hui.

    2
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 22:58

    Bonsoir ma Gigi,

    J’ai passé un excellent weekend avec mon mari revenu de Paris où il a causé à des personnes  de l’Académie de l’agriculture. Non il n’était pas malade, il en a  profité pour aller au musée.

    Et moi je n’ai pas eu tant de temps que ça pour moi, car j’avais déjà des réunions programmées ; et un tas de choses en retard.

    Notre petit weekend avec notre fils et sa compagne fut charmant, car il n’a pas souvent des jours libres devant lui (travaillant le samedi avec le jeudi de libre, pas commode pour aller loin (enfin même Angers-Tours).

    Sa compagne est une femme chaleureuse, gentille et simple.

    Ils vont bien ensemble, j’espère que ce sera pour longtemps. Mais ils vivent encore chacun chez eux. Pas de précipitation,d'ailleurs il ne l'a pas encore présentée à ses filles (il a fait assez de bêtises à ce sujet).

    Que Dieu soit avec eux, et non pas la force (comme dans la guère des étoiles) et qu'ils trouvent la force en eux.

    Figure-toi que comme j'étais prête à te répondre mon mari s'est pointé pour notre temps de prière en commun.

    Et nous avons prié à partir de ton texte et de mon com. Alors merci pour ce temps partagé avec lui et toi en quelque sorte.

    Bonne soirée, ou/et douce nuit  et gros bisous.

    3
    Jeudi 22 Décembre 2016 à 10:34

    Le cadeau de Noel d'eklablog : le service des newsletters refonctionne à nouveau !cool

    Afficher l'image d'origine 

    moneytiotjean

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :