• ET SI DIEU ME DISAIT?

    Et si Dieu me disait...

    Tu as fini de te plaindre ! Je t’ai créé un monde merveilleux, varié, ensoleillé, enneigé, la mer pour tes désirs d’aventure, le désert pour tes besoins d’immensité sans bornes, les arbres et les fleurs pour leur beauté. Qu’est-ce que tu en as fait ?


    Je t’ai donné des conseils précieux mais simples pour diriger ta vie (tu ne voleras pas, tu ne tueras pas, tu honoreras père et mère ). Les as-tu suivis ?


    Je t’ai appris à prier, à demander, je t’ai assuré de mon attention, de mes réponses, de mon soutien. Je ne t’entends pas souvent !


    Je t’ai donné la possibilité de connaître la différence entre le bien et le mal, de faire librement ton choix, j’ai mis mon Esprit en toi pour te guider. L’écoutes-tu ?


    J’aimerais beaucoup avoir une place à part dans ta vie, un moment privilégié entre nous deux.

    Tu as tellement d’activités !

    Il t’arrive d’être fatigué, découragé, ton travail, ta famille te créent des soucis, ta santé t’inquiète, des imprévus bousculent ta vie, rompent la quiétude sans faille à laquelle tu étais habitué, bref, rien ne va plus ! Tu oublies mes promesses !

    “Venez à moi, vous tous qui êtes accablés et, moi, je vous donnerai du repos” (Matthieu 11. 28)
    Tu es très préoccupé par ton argent, tu gères bien tes revenus, tu as raison, mais n’oublie pas le pauvre, celui qui te côtoie et que tu préfères ne pas voir, tu sais que ce que tu fais pour lui, c’est à moi que tu donnes.


    Tu négliges mes recommandations ! Donne et il te sera donné.

    Tu es, à mon goût, un peu trop content de toi ! Mais ton œil est bien critique à propos des autres ! Es-tu sûr d’avoir raison, de ne jamais te tromper, tu ne serais pas un peu orgueilleux des facultés que moi, je t’ai données et ton irritation, lorsque tu t’aperçois de tes erreurs, est-elle juste ?

    Fais attention, tu cours vers l’orgueil ! Tu vois la paille dans l’œil du voisin, mais pas la poutre qui es dans le tien.
    Tu es toujours tenté par ce que je n’aime pas, tu hésites, tu demandes conseil à tes « amis », ou bien tu suis tes impulsions, et tu te plains des conséquences.
    Tu récoltes ce que tu sèmes !


    Tu as envie de te détendre, c’est normal, mais tu préfères les divertissements superficiels, faciles, voire abrutissants (la télé), bref, tu aimes ce que les autres aiment, surtout, il ne faut pas paraître différent d’eux!


    Tu as pourtant tellement d’autres choix ! “Que tout ce qui est vrai, juste, pur, digne d’approbation, occupe vos pensées” (Philippiens 4. 9)


    Tu veux vivre libre, ne pas être ligoté par des principes que tu trouves rigides, dépassés, tu veux « profiter » de ta vie, agir sans en soupeser les conséquences. Alors, assume tes choix !


    Tu lis les journaux chaque jour, tu suis passionnément ce qui se passe dans le monde, tu te gaves d’images, d’évènements, de catastrophes, de discours, tu observes la misère humaine et tu compatis…ou pas ! 


    Tu sais tout sur les personnages importants, mais tu ne penses pas à moi ou si peu ! Si ! Lorsque tu as besoin de moi ! Oublies-tu ce que j’ai fait pour toi ?


    Tu es très sûr de ta force morale, du bien-fondé de tes actes, de la pureté de tes intentions, tu t’appuies sur ce que tu crois être un caractère affirmé !

    N’oublie pas ce que l’apôtre Paul disait : “Car quand je suis faible, alors je suis fort” (2 Corinthiens 12. 10)

    Je suis très heureux de te voir le dimanche, à l’Eglise, heureux de te sentir uni à tous ceux qui, comme toi, viennent me rencontrer, me montrer leur amour, leur reconnaissance, mais ta semaine est quelquefois bien décevante pour moi !

    Ou tu m’oublies ou tu oublies tout ce que je désirerais que tu sois, pour les tiens, pour les autres. Chrétien du dimanche ou chrétien tout court !


    Tu vas trouver que je te fais beaucoup de reproches, mais s’il y a des pères qui acceptent tout, qui n’essaient pas de montrer à leurs enfants un chemin de vérité. 
    Moi, je suis ton père et je t’aime ! 


    Je veux t’amener vers tout ce que mon fils t’a montré dans sa vie, au prix du sacrifice de celle-ci.


    Je veux te rendre meilleur, te reprendre sans fustiger, te conseiller sans imposer, en un mot, t’aimer.

     
    Car, c’est par amour que je suis là, sans me lasser, sans m’irriter, te répétant : toi, suis-moi !

    Je suis ton Dieu et ton père, je t’ai créé pour qu’un jour, tu franchisses sans crainte le passage qui t’amènera dans le lieu du bonheur éternel.

    Gigi
    « LE TRAIN DE LA VIEL'AMOUR de DIEU »

  • Commentaires

    1
    Mardi 31 Janvier à 16:16

    On pense trop à nous mêmes c'est vrai et on oublie bien souvent de regarder autour de soi.

    Bonne soirée Gigi.

    2
    Mardi 31 Janvier à 23:31

    Heureux les doux et humbles de coeur, ils auront le royaume en héritage!

    Heureux les fatigués ils iront se coucher et prendront le temps de prier (pour toi aussi ma Gigi chérie)

    Gros bisous plein d'amour.

    3
    Mercredi 1er Février à 14:26

    Nous sommes tous un peu égoïstes, c'est là notre moindre défaut ...

    Tu as raison Gigi, il faut toujours regarder autour de soi,

    j'ai toujours été surprise que dans les pays dits "pauvres" les gens étaient souriants et agréables,

    après les cyclones, ils reprennent la vie avec entrain, nous nous gémirions cry

    Ton article nous donne beaucoup de modestie. Merci Gigi .

    J'espère que ton retour se passe bien, ici c'est le printemps ...

    Bonne journée ma Gigi d'Amour, repose toi bien surtout après avoir donné tant de bonheur à ton petit monde ma chère amie que j'aime.

    Bises affectueuses de Christiane

    4
    Vendredi 3 Février à 11:40

    Bonjour ma Gigi chérie,

    aujourd'hui j'avais un peu plus de temps aussi j'ai bien relu "ce que Dieu te disait" c'est peut être tellement su qu'on n'y fait plus attention!

    Et pourtant c'est un bon guide dans la vie, même quand on est fatigué, malade ou en mauvais état...ça peut éclairer tout le fait d elui ouvrir son coeur et de l'écouter de cette oreille là!

    Merci pour ce beau texte mon amie que j'embrasse de tout mon coeur.

    5
    lilabloum
    Mardi 7 Février à 11:16
    Superbe
    Comme la vie devrais être
    En ce moment c est plutôt moi lol
    Mais bientôt une grande fête se serra l autre
    Bisous chouchou
    6
    Mercredi 8 Février à 22:02

    Hé oui regarder pousser ses fleurs, je dois dire qu'en ce moment je ne les regarde pas trop car j'ai un  tel retard au jardin que je n'ose plus y aller. Et en ce moment ce n'est pas la grande forme physique! Aussi j'espère que le temps s'arrangera pour faire tout ce qu'il y a à faire.

    J’ai passé une bonne et belle soirée hier, mais je me suis réveillée crevée, autant aller me recoucher, mais sommes allés à un concert ce soir heureusement  à 19h.

    Nous  venons de rentrer ça nous a redonné la pêche : Beethoven, Ponchielli (la fameuse danse des heures) Tchaïkovsky  (extraits de casse-noisette …) et Saint Saëns (extraits de Samson et Dalila …) et du coup nous avons repris des billets pour demain soir. Aujourd’hui c’était un quintet d’instruments à vent et demain un quatuor de guitare.

    Mais le temps  est encore bien frais et on va avoir en fin de semaine des t° négatives mais pas trop -1°. Et Lundi ça remonte déjà. Et j'attends désespérément mon homme à tout faire pour tailler mon cerisier avant qu'il ne soit trop tard! Il y a déjà des bourgeons signe de montée de la sève!

    Oui c'est vrai que ça me serait dur de vivre en appartement mais s'occuper d'un jardin genre jungle pas facile non plus.

    Je pense souvent à toi tous les jours dans ma prière, ma Gigi chérie je te serre aussi dans mes bras toi mon amie.

    7
    Lundi 13 Février à 08:12

    Bonjour ma Gigi

    Il faut savoir entendre ce que notre Dieu tout puissant nous dit mais il faut avant tout le rechercher, le trouver et écouter

    Bonne journée ma douce amie avec de gros bisous

    Méline 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :