• LES SAISONS DE LA VIE

    Les saisons de la vie

     

    Notre vie est à l’image du temps : printemps avec la venue de tout ce que la nature peut offrir de promesses, été de flamboyance, automne où s’amorce le déclin, hiver de nudité et de froid.

    Notre vie offre tous ces paysages, et elle correspond bien, d’une façon générale, à ces états qui sont si différents chez les uns et les autres

     

     

    Derrière nous est le passé, où la vigueur et les forces morales permettaient de supporter les innombrables cailloux du chemin. La confiance en notre Dieu nous tenait debout, permettant de « rendre grâces» pour toutes choses.. 

    Puis plus vite que nous ne l’aurions cru arrive cette période où tout semble pesant, où surgissent les difficultés inhérentes à l’âge, diminution physique, si difficile à accepter pour certains, maladies, morts fréquentes autour de soi, dans sa famille même, et enfin ce qui est si mal vécu par beaucoup, pendant une vie pour certains, la solitude !Car elle est là, même si nous possédons famille, amis, voisins, nous sommes seuls, avec nos souvenirs, nos amertumes, notre peur de l’avenir !

    Et notre recours existe, peut-être encore plus présent que dans les moments où notre activité masquait Sa présence, où les bons moments nous faisaient un peu oublier à qui nous les devions, où nos occupations diverses occupaient presque tout notre temps, notre Père, Dieu !

    C’est alors le moment de rechercher ses promesses, de les relire, de se les redire, de le supplier de nous aider !Tant de promesses ! Impossible de toutes les inscrire 

    Jusqu’à votre vieillesse, je suis le même et jusqu’à vos cheveux blancs, je vous porterai. Esaïe 46, 4

     

     

    LES SAISONS DE LA VIE

     

     

     

    Je place mon refuge dans le Seigneur, l’Eternel. Psaume 73, 28

    L’automne devient à ce moment une étape, non de morosité, mais de paix, remplie du sentiment que tout ce que nous avons accumulé d’expériences avec Dieu est un capital précieux, qui n’est pas destiné à être enfermé dans un coffre, mais répandu largement autour de nous.

    Mon âme, bénis l’Eternel, et n’oublie aucun de ses bienfaits. Psaume 103, 2

    Regardons en arrière car tout notre passé est une richesse, avec ses joies et ses peines, ne nous attardons pas sur ce qui nous a manqué, sur ce que nous avons gâché, mais réjouissons-nous de ce que Dieu nous a donné, car il bénit abondamment ceux qui l’aiment, même si nous n’en avons pas l’impression, il nous a suivi tout au long de notre vie, il le fera jusqu’à notre dernier jour !

     

    Occupons donc ce temps, non pas frileusement, effrayés de l’hiver qui s’annonce, mais avec les forces qu’il donne, « fixant les yeux sur Jésus » prêts à répondre au moindre appel de sa part.

    « LE JOUR DU SEIGNEURLETTRE D'AMOUR DU PERE »

  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Mars 2016 à 09:32

    Plus on vieillit et ,pour ceux qui croient, plus on se rapproche de lui......C'est notre destinée.

    Bonne semaine.

    2
    Lundi 7 Mars 2016 à 10:31

    Tu es poussière ...

    3
    Lundi 7 Mars 2016 à 15:07

    Bonjour Gigi,

    Il est puissant ton texte ! Oui, quoi que l'on fasse, quoi que l'on dise, nous devons tous en passer par les quatre saisons de la vie.  Et ce n'est pas toujours facile. Au printemps et en été, tout va a à peu près bien, en règle générale.  Les oiseaux chantent, le  soleil brille, la nature est parfumée et nous profitons pleinement des bienfaits de la vie. En automne et en hiver, ce n'est plus la même chose et les intempéries rendent la vie plus problématique. 

    Mais tu as raison, au milieu des difficultés, parfois de la tourmente, une seule chose reste permanente : la présence de Dieu dans nos vies. Je dis bien la présence de Dieu, et non celle des religions qui, malheureusement, pervertissent, bien souvent, au lieu de conduire les êtres vers le meilleur d'eux-mêmes et vers la sérénité. Cette présence divine permanente est extrêmement rassurante, réconfortante et libératrice. 

    Merci pour ce texte qui nous offre l'occasion d'un rappel bienfaisant.

    Bon après-midi de lundi et bonne semaine.

    Bisous,

    Martine

     

    4
    Dimanche 20 Mars 2016 à 17:47

    Oui mais... ne nous a-t-il pas enseigné à vivre tourné vers les autres? A tout age on peut être utile d'une manière ou d'une autre, tant que la santé nous est préservée, du moins. Je crois personnellement qu'il faut se méfier d'un enfermement sur soi-même? fut-ce au nom de la méditation. Mais ce n'est que mon opinion....

    5
    Jeudi 24 Mars 2016 à 20:07

    c 'est un beau texte

    mon souhait m occuper des autres et meme plus agée continuer

    je verrais je ne suis pas encore arrivé très vieille lol

    pti bisous du soir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :